Ecoutez en avant-première des titres
rares ou inédits !
Je m'inscris

Thématique ‘censure’

« Hécatombe » censurée ?

Par Clémentine Deroudille, le Mardi 21 juin 2011             2; Commentaires            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: censure
Hécatombe - Fiche de censure En 1953, cette chanson était interdite d’antenne, Brassens le sulfureux osait chanter l’anarchie, raconter l’histoire de quelques mégères gendarmicides qui à l’aide de leur poitrine rossaient les flics.
On pensait ce temps révolu… Brassens rentré dans le patrimoine, étudié à l’école, à la cité de la Musique nous avons accolé le mot « liberté » au nom de Brassens.

Et pourtant, il y a quelques jours un procureur du tribunal de Cherbourg a déclaré au tribunal qu « ‘interpréter cette chanson devant un miroir pourquoi pas, devant les policiers, c’est un outrage » et l’accusé fut condamné d’un travail d’intérêt général de 40 heures et devra également verser 100€ à deux policiers.

Rappelons-nous des faits. Ce jeune homme, en juillet 2009, s’était mis à chanter cette chanson depuis la fenêtre d’un appartement à Cherbourg, son public composé uniquement de trois policiers ! Il fut alors arrêté pour avoir entonné ces paroles et jugé par le tribunal correctionnel de Cherbourg le 29 mai dernier.

On aurait pu en rester là…

Mais, face à cette condamnation, des appels à la mobilisation ont été lancés via Internet ainsi que par SMS et mercredi dernier, à Toulouse, une trentaine de personnes se sont retrouvées devant le commissariat central pour entonner « Mort aux vaches, mort aux lois, vive l’anarchie ».

Ils ont tous été arrêtés avec une convocation pour les prochains jours ! Certains d’entre eux pourraient même être poursuivis devant le tribunal pour « outrages aux représentants de la force publique », comme le précise le journaliste !

Je ne vois qu’une seule chose à faire, se retrouver le 21 juin à 20 heures devant tous les commissariats de France pour chanter « Hécatombe »

Métro Glacière

> L’événement est sur facebook