Ecoutez en avant-première des titres
rares ou inédits !
Je m'inscris

Thématique ‘Coffret’

Brassens sous toutes les formes : Brassens selon Vitor Hublot

Par Clémentine Deroudille, le Jeudi 24 novembre 2011            No Comments            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Chansons, Coffret, Reprises,

Guy Clerbois, alias Vitor Hublot, s’est lancé depuis des années dans un drôle de projet : réinterpréter, revoir, relire les chansons de Brassens par une pléthore d’artistes différents… Alors Jil Caplan, Gilles Verlant, Jacques Duvall, Jeff Bodart notamment participent à ces trois disques de reprises, relectures de textes sur des musiques originales.

C’est un hommage pluri-disciplinaire où l’on retrouve des poètes, des chanteurs, des journalistes, des auteurs et des plasticiens qui ont tous en commun un petit refrain de Brassens dans le coin de leur tête..

C’est déroutant, parfois drôle, souvent bien ficelé..en tout cas, cela a le mérite d’exister, de rendre l’homme encore plus vivant qu’il n’est déjà.

Allez-y.. c’est parti…

Pierre…

Par Didier Agid, le Mardi 22 novembre 2011            No Comments            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Chansons, Coffret, personnages, vie privée,

Personnage incontournable, Pierre, le sercétaire, le factotum, l’ami, veille sur la mémoire de son ami Georges. Didier qui le connaît bien, nous dresse un portrait tout en pudeur et en sentiments..

Après Jeanne Planche, sa cane, sa ménagerie et son second mari, Pierre Onténiente, l’ami du STO puis secrétaire de Brassens s’installera Impasse Florimont. Pierre, à qui on pouvait acheter une voiture d’occasion les yeux fermés, fut la chance de Brassens, le débarrassant des soucis de l’intendance. On lui doit au moins la moitié de l’œuvre de son copain, poète désarçonné par les problèmes du quotidien. Pendant un quart de siècle, il l’a aussi protégé et défendu bec et ongles. Un roc, ce qui lui a valu le beau surnom de Gibraltar.

Il ne sera pas donné aux deux amis de se dire au revoir. Le jeudi 29 octobre 1981, Pierre est à l’Impasse. Il n’a pas vu Georges depuis près de trois semaines. Brassens est parti en avion finir son cancer chez son médecin, à Saint-Gély-du-Fesc, près de Sète. Georges  demande à Pierre de venir, dans une voiture qu’il compte offrir à son hôte. Un garagiste a mal bouché un bidon d’huile. Le coffre est souillé. Pierre s’en aperçoit à Montélimar. Et « voilà la pluie qui tombe en pesant bien ses gouttes, comme pour empêcher les retrouvailles coûte que coûte » aurait dit Georges. Pierre décide de laisser passer l’orage et prend une chambre d’hôtel. A 23 heures 14, alors que Pierre dort du sommeil du juste, la pipe de Georges se casse.

Depuis, Pierre Onténiente n’a jamais ménagé ses forces pour préserver la mémoire de son ami. C’est beaucoup grâce à lui que, cette année encore, on a trouvé de l’inédit de Brassens. Cet ami dont la générosité permet à Pierre de terminer en paix sa longue vie à la mythique impasse ; seul, maintenant que la camarde est venue lui enlever la douce Lucienne, son épouse, et leur dernier chat. Seul ? Pas vraiment. Dans sa tête il y a comme un nuage de fumée de pipe et un sourire sous une moustache.

Le coffret, on l’aime !

Par Clémentine Deroudille, le Mercredi 16 novembre 2011            1 Commentaire            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Chansons, Coffret,

Notre ami Pierre Schuller a la gentillesse de nous faire parvenir quelques réactions de ses lecteurs suite à la parution du coffret Intégrale ..

 

1- « J’ai acheté l’intégrale et me régale. » (Alain Moussat)

 

2- « Salut Pierre ! je viens de recevoir ce fameux coffret pour le trentième de Georges , je possède celui des 20ans aussi, celui qui vient d’arriver est tout simplement superbe, superbe, beaucoup d’enregistrements inédits que je ne possédais pas (et Dieu que j’en ai des documents, sonores et vidéo !!!) qu’il me tarde de découvrir maintenant, sûrement y passer la nuit avec le casque !!!

En fait c’est en lisant ton commentaire que je me suis dit, je me l’offre !!!

Amitié » (Raphael de Maïo)

 

3- « Je voulais par ce mail simplement te dire que, suite à ton numéro spécial, je me suis offert l’intégrale. » (Gérard Tavernier)

 

4- « Alors ! mon Cher Pierre !

Figure-toi que depuis quelques jours j’avais reçu par internet une annonce de Charmandising ??? m’informant que ma commande allait être expédiée ??? et durant tous ces jours je me suis demandé sans pouvoir me répondre de quoi il pouvait bien s’agir… ne me souvenant plus du tout de ce qu’était cette commande ???…………….

J’ai eu la réponse ce matin sans avoir à chercher ! puisqu’en ouvrant le beau colis reçu j’ai découvert ce super coffret que je ne me souvenais plus d’avoir commandé aussitôt que tu nous l’avais annoncé.

Voila le mystère éclairci !!! et en effet ça a l’air très prometteur, selon ton indispensable petit message !

Mais, pour autant, si j’ai admiré les magnifiques photos jointes, je n’ai pas encore ouvert le coffret que je me réserve pour mon petit Noël de solitaire……. Parviendrai-je à attendre jusque là ??? Pas sûr !!…

Voila donc la belle affaire du moment ! Mais quelle a été ma surprise en ouvrant les deux cartons d’emballage !!!     -  Je vais peut-être bien finir par violer l’emballage final du coffret… surtout après la lecture de ce que tu en dis de son contenu, et des nombreuses surprises qui nous attendent !!!!! » (Jean-André Ferranti)

 

5- « Bonsoir Pierre, je viens de me procurer ce coffret, sur ce que j’ai écouté (raretés, enregistrements avec J Favreau, j’en suis tout simplement bouleversé, et je pèse mes mots !). Bravo aux concepteurs de ce joyau, l’automne peut maintenant se ramener, je suis blindé, » il peut pleuvoir sur les grands soirs, les grands boulevards, moi, je suis riche, j’ai BRASSENS auprès de moi … »  Quel bonheur !!

Merci pour tes judicieux conseils, je te laisse, j’ai quelques perles à savourer …  Viriles poignées de mains … » (Philippe Borek)

 

6- « Bonjour Pierre,
Merci pour la description détaillée du coffret de l’intégrale 2011. Ca va être très dur de résister à la tentation… » (Edgard Giry)

 

7- « Merci beaucoup pour ce message « d’alerte » ! Ma commande est d’ores et déjà partie.
Bien amicalement. » (Jean Schwander)

 

8- « Et bien !!!!  Il faut que je le commande au père Noël!! Merci beaucoup Pierre pour ces compléments d’informations!! bises ! » (Nadine Nourrisson)

 

9- « Merci pour cette description qui met l’eau à la bouche, enfin plutôt le son aux oreilles !
J’ai cru comprendre que ma fille allait la chercher demain à l’heure du déjeuner …. mais il me faudra attendre Noël pour en profiter » (Denise Guerrier)

 

10- et vous il faut reste à faire quoi ?? A l’acheter, non ?

JOUR J !! Aujourd’hui, c’est AUJOURD’HUI !

Par Clémentine Deroudille, le Lundi 17 octobre 2011            No Comments            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Chansons, Coffret, Livre,

Il est là dans tous les magasins, allez y, dépêchez vous.. 10 000 exemplaires.. Il n’y a que 10 000 exemplaires de ce coffret où se mélangent disques et photos, textes et bios.

Il y a une autre face cachée à ce coffret, c’est l’album qui l’accompagne.
Oui, un album et pas un livret : près de cinquante pages illustrées avec des textes de Jean-Paul Sermonte ,l’un des plus fins connaisseurs de l’œuvre de notre ami et Bertrand Dicale, l’historien de la chanson le plus pointu aujourd’hui.
Tout est là. Tout est dit.

Une première partie qui revient plus largement sur la carrière de Brassens puis une plongée dans sa vie avec pleins de dates pour suivre sa carrière pas à pas.

Enfin, une analyse fine, détaillée des chansons, des albums et là alors, pas de duperie.

Regardez un peu.

Mais, la véritable valeur ajoutée ce sont les illustrations, les photographies, les documents qui illustrent ces savants propos. Nos camarades d’universal sont allés fouiller dans les archives et dans leurs greniers, il y a des choses.. Croyez moi…

Allez y courez dans votre magasin de disques préféré que l’on puisse en parler ensemble.

Le temps ne fait rien à l'affaire (30e anniversaire) - Georges Brassens

Superbe !!! (2)

Par Pierre Schuller, le Mercredi 12 octobre 2011            1 Commentaire            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Coffret

Aujourd’hui, avant de vous dévoiler quelques unes des découvertes du 16ème CD de l’Intégrale 2011, j’aimerai vous parler du « contenant », c’est-à-dire du coffret dans lequel sont déposées toutes ces merveilles.

Je vous en ai déjà annoncé le poids (3 kg !!), le format (30×30) et son contenu (19 CD, un livret de 52 pages et un portfolio).

La lecture du livret au graphisme aéré, bourré de trouvailles, abondamment illustré de photographies –dont certaines en pleine page- en noir & blanc ou en couleurs, en est tout simplement passionnante pour les trois pages de présentation de Brassens et de son œuvre écrites par Bertrand Dicale, suivies d’une biographie du Sétois due à Jean-Paul Sermonte, qui s’est également chargé du commentaire de l’ensemble des 19 CD de cette Intégrale. Le rédacteur des Amis de Georges nous offre donc une discographie commentée de l’œuvre de Brassens, y compris des perles inédites révélées par cette Intégrale.

Cette discographie est complétée de « cartouches techniques » précisant les dates d’enregistrement, le lieu, le nom des musiciens accompagnateurs -notamment des secondes guitares-, des directeurs artistiques et les dates de sortie des albums originaux.

Un beau travail et un bel objet présenté dans un cartonnage imitation « faux-bois » dû à toute une équipe qu’il faut saluer et notamment Bruno Haye, responsable du projet.

Mais laissons le « contenant » pour le « contenu » avec le 16ème CD qui, comme le précédent, nous fait découvrir quelques surprises, et quelles surprises !

La prière chantée par Brassens avec une strophe supplémentaire, une version totalement inédite des Copains d’abord, cette chanson de commande pour le film d’Yves Robert devenue le succès le plus populaire du moustachu.

Vos oreilles seront grandes ouvertes aussi pour écouter Bonhomme, Les funérailles d’antan, Embrasse-les tous et Le verger du roi Louis dans des versions jamais entendues, mais je voudrais terminer ce mot par Heureux qui comme Ulysse qui nous est proposé dans son intégralité, c’est-à-dire avec deux couplets supplémentaires qui n’avaient pas été retenus dans le 45 tours paru en 1970 mais qui sont effectivement dans la bande-son du film d’Henri Colpi. Heureux qui comme Ulysse qui, vous le savez, n’est pas de Brassens, ni paroles, ni musique, mais qui lui ressemble tant…

La sortie de ce coffret est prévue pour le 17 octobre, une grande campagne de promotion est prévue dans tous les médias et je crains que les 10.000 exemplaires annoncés soient vite épuisés. Alors un bon conseil : réservez le vôtre dès à présent !!