Ecoutez en avant-première des titres
rares ou inédits !
Je m'inscris

Thématique ‘Interprètes’

Une statue pour Georges !

Par Clémentine Deroudille, le Samedi 12 novembre 2011            1 Commentaire            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Chansons, Interprètes, Vidéos,

Se donner rendez vous aux pieds de Georges Brassens, s’embrasser sous le regard complice du chanteur ? Cela va peut-être être bientôt possible grâce à une association qui s’est mis martel en tête: Brassens doit avoir sa statue car ..

« Une statue dans la rue, c’est l’art populaire par excellence » !

Mais pour se faire, il faut réunir une somme conséquente. Thierry Delorme le sculpteur et ses soutiens, dont Maxime Le Forestier et Gérard Davoust, ont eu l’idée de lancer une souscription populaire pour la réalisation et  l’installation de cette œuvre.

A  de 10 euros par tête de pipe  si l’on compte rassembler 20 000 souscripteurs, Thierry Delorme, le sculpteur pourra alors réaliser son œuvre et faire revivre à jamais et dans notre quotidien, l’image de Brassens.

Tout est là…

www.unestatuepourgeorgesbrassens.com

Brassens, président !

Par Clémentine Deroudille, le Vendredi 11 novembre 2011            1 Commentaire            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Chansons, Interprètes, Vidéos,

Un joli article du journal Le Monde daté du 26 octobre dernier revient sur le reportage diffusé la semaine dernière et montre comme les paroles des chansons de Brassens reste d’actualité et pertinentes aujourd’hui. Voir l’article.

Les auteurs du documentaire, Nicolas Maupied et Didier Varrod, ont voulu montrer en quoi le poète sétois est de notre temps. Dans le regard de ceux qui l’ont connu : Maxime Le Forestier - « Il n’y a pas de gros mots chez Brassens, il y a de grosses idées » - ou Juliette Gréco - « Ils nous a rendus tous meilleurs, moins bêtes, moins couards ». Et à travers l’influence qu’il exerce sur la jeune génération de chanteurs, de rappeurs, d’amateurs qui le reprennent en solo ou en choeur sur YouTube.

Une autre preuve que Georges Brassens reste d’actualité ? Les paroles de ses chansons qu’on attrape au hasard du documentaire ou de notre mémoire et qui collent si bien à ce qu’on a entendu au fil des journaux télévisés. Sur le Boulevard du temps qui passe (1976) – A voir ici - pourraient défiler les indignés de tous les pays : « On nous a vus, c’était hier/Qui descendions, jeunes et fiers/Dans une folle sarabande/En allumant des feux de joie/En alarmant les gros bourgeois/En piétinant leurs plates-bandes. »

Comment mieux décrire la promptitude de Nicolas Sarkozy à tenir sommet avec Angela Merkel que par cet extrait de Je me suis fait tout petit (1956) : « Je n’avais jamais ôté mon chapeau/Devant personne/Maintenant je rampe et je fais le beau/Quand elle me sonne. »

On se demande, vu le dernier éclat de Rachida Dati à l’UMP, si François Fillon et Jean-François Copé ne seraient pas tentés de fredonner Mysoginie à part (1969) : « Il y a les emmerdantes, on en trouve à foison/En foule elles se pressent/Il y a les emmerdeuses, un peu plus raffinées/Et puis, très nettement au-dessus du panier/Y’a les emmerderesses. » Il y aurait sûrement d’autres exemples. Le temps, décidément, ne fait rien à l’affaire.

Brassens, pour petits et grands

Par Clémentine Deroudille, le Lundi 7 novembre 2011            No Comments            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Chansons, Interprètes, Vidéos,

Brassens, ce n’est pas que pour les grands !
Vous, vous l’avez votre intégral, vous pouvez aller lire les commentaires, regarder les images, écouter des documents inédits, lire les textes de Bertrand Dicale, plonger dans les entretiens d’Europe 1, s’émouvoir des paroles de Brel.. mais pendant ce temps-là, ils font quoi, vos enfants ?

Ils chantent, ils écoutent et lisent le beau livre disque « Brassens pour les enfants ».
Les Ogres de Barback, Aldebert, Agnès Bilh, Weepers Circus, et Yves Jamait se sont retrouvés pour ce vibrant hommage à Georges. Chacun à tour de rôle ou ensemble, ils reprennent une chanson : de « Marinette » à « la Chasse aux papillons » en passant par « les copains d’abord », les chansons sont toutes très connues et permettent très facilement aux enfants de reprendre en chœur les refrains. C’est moderne, cela secoue, c’est formidablement bien troussé, cela redonne un coup de jeunesse aux chansons (mais en ont-elles vraiment besoin ?) ! Et puis quand je vous dis que c’est pour les petits, oui, oui mais aussi pour leurs parents et leurs amis…

Pour vous convaincre, si ce n’est pas encore fait…
Allez jeter une oreille par ici :
> Ecouter

Et ensuite, allez jeter une oreille par là… pour écouter notre camarade Didier Varrod parler de ce joli livre disque…
> Ecouter

La veille notre ami Didier, dont on connaît le regard aiguisé, les jugements certains et si pertinents, a fait une part belle au coffret.

Attention, c’est par là…
> Ecouter

Tous dans le 14e !

Par Clémentine Deroudille, le Vendredi 4 novembre 2011            No Comments            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Chansons, Interprètes, Vidéos,

Brassens y vécut pendant près de quarante ans et pendant près de dix jours, il sera partout. Concerts, cinéma, spectacles, expositions, lectures et ateliers rythmeront la vie de l’arrondissement du 4 au 19 novembre.

Vous aurez le choix parmi le flot d’évènements mais notez tout de même que samedi 5 novembre, Michel Lécureur fera une conférence sur René Fallet, et peut être qu’Agathe Fallet fera l’honneur de sa présence…
Souvenez-vous Fallet, c’est lui

et encore lui
Fallet
A 20heures, le même jour, l’interprète chilien Angel Parra vous fera voyager avec Brassens…

Entre autres ateliers d’écriture, pièces de théâtre, concerts, expositions, vous aurez aussi la joie de retrouver Joel Favreau, le 19 novembre, vous savez, le dernier guitariste de Brassens, celui qui offre la pépite de l’intégrale, cette fameuse seconde guitare manquante sur l’album initial. Peut-être jouera t’il quelques notes de l’album… Suspens mais vous pouvez déjà réviser , vous, détenteurs de l’intégrale, pour les autres, je ne saurai que vous recommander de vous procurer le coffret avant ou après cette semaine de festivités.

Bref, des moments joyeux, des moments rares, des moments jubilatoires, des moments doux, des moments Brassens, on ne s’en lasse surtout quand ils sont montés avec autant de fièvre et d’enthousiasme, on y va !

Le programme complet, c’est par là ..
> Découvrir le programme

A noter que moi, j’y serai mercredi soir, cela se passera à l’Hôtel de Massa, 30 rue du Faubourg Saint Jacques pour signer mes livres, parler un peu et découvrir le spectacle « Brassens, quand ses mots jouent avec le jazz » de la Compagnie Lire Autrement.

A mercredi !

Brassens sur Paris Première !

Par Clémentine Deroudille, le Mercredi 2 novembre 2011            1 Commentaire            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: Chansons, Concerts, Interprètes, Télévisions, Vidéos,

Aujourd’hui entre 15h30 et 1 8h30, ce n’est pas moins de trois heures de Brassens sur Paris Première.

Au programme :

GEORGES BRASSENS PAR CLAUDE SANTELLI (documentaire)

Georges Brassens parle du peu d’intérêt qu’il accorde aux objets. Il évoque l’avenir tel qu’il le voit, parle des libertés individuelles, des femmes et de l’impact de ses chansons.
Durée : 34 minutes (01/01/1969).

CINQ COLONNES À LA UNE (extrait émission)
En compagnie de son ami Jean-Pierre Chabrol, Georges Brassens projette, pour nous, des films d’amateurs où l’on retrouve ses parents à Sète.
Durée : 16 minutes (07/10/1966).

BRASSENS À BOBINO (spectacle)
Bobino et Brassens, c’est une longue histoire d’amour. Ce music-hall de Montparnasse, à Paris, était l’un des lieux de prédilection du poète sétois.
Durée : 1h04 (19/01/1972).

TOUS A VOS POSTES !