Ecoutez en avant-première des titres
rares ou inédits !
Je m'inscris

Thématique ‘tournage’

La jeunesse de Brassens en téléfilm

Par Clémentine Deroudille, le Lundi 11 juillet 2011            No Comments            Partager sur: Tweet cette article !
Thématiques: enfance, films, tournage,

Originaire de Sète, Brassens a passé son enfance et son adolescence dans cette petite ville du Sud de la France où entre sa mère, Elvira Dagrosa, fervente catholique et son père, Louis Brassens, athée et libertaire qui s’ignore, il passe le plus clair de son temps à apprendre des centaines de chansons par cœur. Turbulent et rêveur, c’est un professeur de français, Alphonse Bonaffé, qui va pointer chez Brassens un petit talent d’auteur qu’il va faire fructifier. Brassens va s’essayer à la poésie pour les beaux yeux des jeunes filles. Après une sombre histoire de vols de bijoux, le jeune Georges va venir habiter à Paris chez sa tante en 1940. Il passera la plupart de ses journées entre la bibliothèque du 14e arrondissement et à travailler sur le piano qu’il découvre chez sa tante et sur lequel il va composer ses toutes premières musiques. Il part au STO en 1942, revient et s’installe impasse Florimont chez Jeanne et Marcel, rencontrés quelques temps auparavant. Temps de vache maigre, années d’apprentissage où il apprend l’écriture d’une chanson, s’essaie à la guitare, jusqu’à son audition chez Patachou, un soir de février 1952. La suite, tout le monde la connaît.
Voilà en résumé, l’histoire de la jeunesse de Brassens et donc celle du téléfilm que le réalisateur Gérard Marx a tourné au printemps pour France 2. C’est la productrice Dominique Lancelot et le scénariste Eric Kristy qui ont eu la bonne idée de raconter les années d’apprentissage de notre héros.
Le casting fut long pour trouver le comédien qui serait capable d’interpréter Brassens. Ils l’ont enfin trouvé, il s’appelle Stéphane Rideau. Comédien que vous avez pu admirer dans les films d’André Téchiné ou Gael Morel notamment.
Pour vous faire patienter, voici les premières images en exclusivité pour vous. Dans le grand cabas des surprises, vous allez pouvoir découvrir que Marie-Anne Chazel est une Jeanne plus vraie que nature et que Bruno Lochet a le regard tendre de Marcel.
Il faut attendre le mois d’octobre pour admirer Stéphane Rideau et se régaler avec ce téléfilm pas comme les autres.
Mais comptez sur moi pour vous donner des nouvelles régulièrement. Après les photos, vous aurez bientôt les premières images du film.

© Julien Knaub

Pour revenir à mon coffret, sachez que sur le disque « Vingt ans d’émissions avec Georges Brassens à Europe 1 », vous pourrez entendre Brassens lui-même raconter sa jeunesse et chanter quelques unes des centaines de chansons qu’il connaissait par cœur. Patience.